Actualités

Actualités

  • Fresque du lamaneur : l’UMBR s’engage

    Miniature Fresque du lamaneur : l’UMBR s’engage

    La disparition de la vaste fresque le Lamaneur, lors de la rénovation de l’immeuble du Grand Large en 2014, a laissé un vide tant elle symbolisait le port de commerce de Brest et l’ensemble de ses acteurs. Son auteur, l’artiste Paul Bloas, souhaitait ainsi montrer le savoir-faire et la notion d’accueil brestois.

  • Hydroliennes : une filière pour le port de Brest

    Miniature Hydroliennes : une filière pour le port de Brest

    DCNS a inauguré le 13 mai dernier sa deuxième hydrolienne sur le port de Brest, en présence de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Ce deuxième prototype devait être immergé aux côtés du premier sur le site de Paimpol. La première ferme hydrolienne au monde sera alors en service, alimentant dans un premier temps, 1 500 foyers à Ploubalzanec (22).

  • Bassin N° 5 : Un navire bien singulier

    Miniature Bassin N° 5 : Un navire bien singulier

    L’agence UAT a reçu, le 17 mai dernier, un navire qui n’est pas passé inaperçu sur les quais du bassin n° 5 au port de commerce. L’Eship 1 a la particularité d’être doté de quatre rotors de 27 m de haut et de 4 m de diamètre, placés au-dessus du pont.

  • Le Tsarev démantelé dès cet été

    Miniature Le Tsarev démantelé dès cet été

    Le feuilleton interminable du Captain Tsarev est en voie de s’achever. Le vraquier sera déconstruit à Brest par les Recycleurs Bretons. Immobilisé dans le port de commerce depuis 2008, le vraquier est passé en 2015 sous l’autorité de la Région Bretagne qui a lancé un appel d’offres pour sa déconstruction.

  • La filière navale française, leader à l’export

    Miniature La filière navale française, leader à l’export

    La filière navale française est la sixième au monde et leader à l’export, selon une étude du Gican (Groupement des industries de construction et activités navales). Avec les récentes commandes de paquebots à Saint-Nazaire et de navires de défense, le carnet de commandes des chantiers français a doublé depuis 2009 et représente aujourd’hui 20 milliards d’euros.